Seulement avec les yeux – L’As du volant cochon

Au volant de sa berline break, maxi cosy en évidence sur la banquette arrière, il baisse sa vitre et nous demande...


Comment un parfait père de famille propose des trucs salaces

 

Un bel après-midi de mai 1996. J’ai 17 ans. Je suis en voiture avec une amie qui vient d’avoir son permis.

On attend au feu rouge, Porte de Passy, non loin de la fameuse « rue des branleurs ».

Une voiture style berline break avec siège bébé à l’arrière s’arrête à notre hauteur.

Le conducteur – un papa bien sous tous rapports, la main gauche baguée agrippant fermement le volant – baisse sa vitre : « Hé les filles, ça vous dit de me suivre dans la contre-allée à droite. Vous avez rien à faire, juste à me regarder me branler. Ça vous exciterait, hein les coquines ? »

Entre profond dégoût et fou-rire incontrôlé, on lui répond : « Dommage mais y’a votre femme qui nous attend pour le babysitting. »

Le feu passe au vert. Papa a eu du mal à redémarrer.

#TresBonArgumentPourCeGenreDeCochon
#OnApplaudit

Quelle est votre réaction face à cet article ?

cute cute
0
cute
damn damn
0
damn
love love
0
love
love-2 love-2
0
love-2
scary scary
0
scary
vomit vomit
0
vomit
win win
0
win
wtf wtf
0
wtf
Angry Angry
1
Angry
Cry Cry
0
Cry
Dislike Dislike
0
Dislike
Like Like
0
Like
hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg

Commentaires 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seulement avec les yeux – L’As du volant cochon

Seulement avec les yeux - L'As du volant cochon

 
Sélectionnez votre format d'article
Histoire
Texte avec intégration de médias
Video
Intégration de vidéo provenant de youtube, Viméo ouVine
Audio
Intégration de sons provenant des plateformes Souncloud ou MixCloud
Image
Upload de Photos ou GIF